Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Présentation

  • Lyzis et son L
  • : 10/12/2007
  • : Lire : Ici
Lundi 16 mars 1 16 /03 /Mars 07:32

Elle connait si bien sa forêt... y être née… y avoir grandi… cela vous donne des repères…

Elle y a appris à se méfier des hommes… à fuir les dangers à la moindre alerte…

Elle sait les alarmes des oiseaux, des cerfs… et même le cri des chênes et des charmes…

 

Aujourd’hui tout est paisible…  les feuilles dansent sous le soleil… frémissent sous la bise… les oiselets pleurent au nid… toujours affamés…

Elle se promène désœuvrée… les frimas sont terminés… plus de bêtes à sauver du froid… chacun avec l’arrivée du printemps s’est  pris à chercher l’amour… plus aucun ne fait cas de son passage… trop occuper de son autre…

Elle se sent si seule… elle sait qu’il n’y aura jamais ici de moitié faite pour elle…

Comment au fond de ces bois, trouver celui qui se lierait à elle ?

 

Sa promenade la mène où chaque jour elle finie son périple… dans la clairière au bord du lac… là où se cache l’enfant immobile…

 


 

Elle a bien essayé de le caresser pour attirer son attention… de lui parler pour le détourner de ses attentes… mais rien n’y fait… il reste aux aguets, protégeant son compagnon d’infortune…

 

Ce jour la, elle ne le regarde qu’à peine… elle retrouve l’odeur légère des fleurs qui ont éclos pendant la nuit…  et ce parfum la trouble… la rend mélancolique…

Elle flâne parmi ces éclaboussures de couleurs… respire à s’en étouffer, les effluves toutes neuves…

Ses yeux se brouillent de tant de beautés…

De ses mains délicates, elle caresse les pétales soyeux…

Ses sens se troublent de tant de volupté offerte…

 

Aussi, c’est dans un étonnement total qu’elle le découvre… gisant au milieu des mousses parsemées d’étoiles blanches…

Elle ne l’a pas deviné… elle ne l’a pas senti… perdu parmi ces fragrances fleuries…

Elle s’arrête… en alerte… la panique au bord du cœur… soudain prête à fuir au triple galop…

Mais la tentation est trop forte… elle n’en a jamais vu d’aussi près… et il est là… inanimé… il semble dormir…

Alors, avec une infinie lenteur… elle s’agenouille près de lui… sans un bruit… et en retenant son souffle… elle emplit ses yeux des reflets d’ambres de sa peau… de ses cheveux  aux boucles serrées… de ses muscles longs… de ses pieds si étranges… et de son sexe endormi dont elle ne sait rien…

 

Elle voudrait tant le toucher… poser ses mains sur ce corps alangui… éprouver la douceur… la tendresse… de cette chair abandonnée au sommeil…

Elle scrute le visage aux yeux fermé… et son cœur lui semble fondre… irrésistiblement… elle tombe en désir… ses lèvres appellent les siennes sans qu’elle ne comprenne comment… le simple souffle qui s’en échappe apporte des parfums qui lui donnent le vertige…

 

Elle est en suspend… au bord d’un précipice inconnu… et soudain… elle perd la tête…

Se relevant brusquement… elle ne lui laisse pas le temps de s’évanouir dans les bois…

Elle  l’attrape à bras le corps… le jette sur sa croupe… et part en une course effrénée… ne regardant même pas devant elle… les yeux vrillés à ceux du faune… la centauresse ressent l’amour…

 

 

 

 

Photos prisent au « Parc de la tête d’or » à Lyon.

Par Lyzis - Publié dans : Fantaisies imaginaires
Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés